« Bastien Lartigue est un compositeur de musique électronique né à Pau (France) en 1986 influencé par des artistes tels que Jean-Michel Jarre, Moby, Kraftwerk, Enigma, Vangelis et Sébastien Tellier.

      Autodidacte, il sort son premier album de musique électronique « Omega » en 2006 qui fera l’objet du second prix pour le concours de jingle organisé par Radio Equinoxe. Dans le même temps, « Omega » est sélectionné afin d’être diffusé dans la compilation 1.0 de cette même radio. Poussé par l’engouement des internautes pour cet album, Bastien Lartigue se lance dans la réalisation de son premier live en extérieur « Voyages Virtuels »  en 2007 dont le but était de refaire découvrir un style de musique électronique mis de côté depuis plusieurs années.

      Il sortira par la suite un album influencé essentiellement par Enigma et Mike Oldfield. « Maestria » sort en 2010 et mélange des styles électroniques, ethniques et orchestraux.  Avec cet album, Bastien Lartigue veut explorer d’autres styles sans s’éloigner de celui qu’il a développé avec son précédent album. « Maestria » est divisé en 7 parties, chacune évoquant des moments clés de la vie de tout Homme (la naissance, les découvertes, le langage, les relations, le savoir, la spiritualité et la mort). La suite de cet album, "Spectra", sortira en 2017 et explore les mystères de l'au-delà.

      En 2013, en sortant l’album « Atlas », Bastien Lartigue annonce un retour aux sources de la musique électronique. Il s’entoure de synthétiseurs analogiques mais veut cette fois-ci non pas mélanger les styles mais mélanger synthèse analogique et synthèse numérique. Cette façon de composer sera remise à l'honneur en 2021 avec l'album "The Messengers" qui se veut être une ode aux différents messagers, qu'ils soient humains, fictifs ou électroniques et fait voyager l'auditeur entre espace et fonds marins.

      Depuis 2007, le travail de Bastien Lartigue se limite essentiellement à un travail de studio, qu’il considère comme un atelier de recherche sonore lui permettant de développer sa propre palette de sons. Il composera aussi entre 2006 et 2008 des musiques de court-métrages dont l’une d’entre elle a été nommée dans la catégorie «meilleure bande originale » aux Golden W (prix récompensant des court-métrages amateurs).

      En 2016 et 2019, il se produit dans les live organisés par Radio Equinoxe et a aussi la volonté de mettre sa musique au service d’évènements en plein air par le biais de concerts-spectacles multimédias...»

bio.png